bienvenue sur la tribu

Infos pratique la tribu

LE CHIEN BLEU ET BLANC

undefined

Annuaire Web France

 

 

           Chemins de Grandes Randonnées

                          ff randonnée

                            liste gr

            Un  site sympa

                          netrando

                          bonne table

chambre d'hote de charme


 

            OFFICE DU TOURISME HAUTES-PYRÉNÉES

                       office du tourisme haute-phyrénées

                       gavarnie

                      midi-phyrénée

        Comité Régional du Tourisme Midi-Pyrénées

        54, bd de l'Embouchure BP 52 166 - 31022

       Toulouse cedex 2 Tél. : 05 61 13 55 48 -

        Fax: 05 61 47 17 16 Site web : midi-phyrénée

     Liste tel office du tourisme corse

                       Liste tel office du tourisme corse

       

       guide de location ou camping de tourisme en Corse

                       guide de location

         annuaire de site

Annuaire des sites et villages corses par leurs localités

        

bonne adresse en corse

                    

 bonne adresse

        

hébergement loisir en corse

 

hébergement



http://www.gites.fr/images/logo-hotes.png

 

En randonnée

 

 

 

N'allumer pas de feu

Même si c'est agréable de se trouver près d'un feu en soirée, veillez bien à ne pas les allumer n'importe où. On retrouve trop souvent des feux à demi-éteint en pleine forêt, sur des tapis de feuilles mortes, ou près de buissons qui s'enflamment rapidement. A vouloir passer un moment de détente, vous risquez de brûler une forêt et de tuer ses habitants. C'est pourquoi, vérifiez bien qu'il n'y a rien d'inflammable autour de vous.

 

Ne pas prélever les espèces sauvages

De nombreuses espèces de fleurs sont maintenant protégées à cause de notre cueillette facile, pensez-y ! Cette pratique nuit considérablement à la régénération des écosystèmes fragilisés par tant de prélèvements. Certaines espèces et certains milieux peuvent alors complètement disparaître vous privant ensuite de leur présence. Si toutefois il vous est possible de faire un bouquet, veillez bien à ne pas arracher les racines pour les repousses suivantes.

Evitez de toucher aux petits des animaux qui, une fois imprégnés de votre odeur, pourraient être abandonnés par leurs parents, les livrant à une mort quasi certaine.

Enfin, ramener un animal appartenant à une espèce protégée peut vous coûter jusqu'à 9 000 euros d'amende et 6 mois de prison !

 

Suivre les sentiers balisés

Pour éviter de détruire la flore et d'apeurer les animaux, restez dans les chemins qui nous sont proposés et qui sont régulièrement entretenus pour notre sécurité et celle de notre environnement.

 

Utiliser des gourdes plutôt que des bouteilles et des canettes

Lors des pique-niques, des promenades ensoleillées et de la chaleur, il est nécessaire de s'hydrater. Plutôt que d'acheter des bouteilles d'eau petit format ou des canettes qui produiront une quantité de déchêts importante, pourquoi ne pas s'équiper d'une gourde ?

En effet, une personne qui consomme 1/2 litre de boisson en cannette par jour produit plus de 8 kg de déchets par an ou plus de 6 kg s'il choisit des bouteilles en plastique... Au contraire, la gourden, très utilisée il y a quelques années, permet de transporter des boissons sans produire de déchets. De plus, en aluminium alimentaire ou en plastique, d'une contenance de 500 à 750 ml, la gourde peut être équipée d'un filtre permettant d'utiliser toutes eaux ou d'une enveloppe externe isotherme.

 

Maintenir la propreté d'un site

Quelqu'il soit, nous apprécions tous de traverser ou d'occuper un endroit propre et donc agréable. Il nou suffit de veiller lors de chacun de nos passages à ne pas ajouter de déchets. Nos éventuels détritus seront conservés pour être mis à la poubelle ultérieurement. Pour exemple, un papier de bonbon met 5 ans à se désagréger, une bouteille plastique : 500 ans !

 

Fumeurs, ne laissez plus vos mégots

Dans l'herbe, sur la plage, en forêt, sur le trottoir... Pensez à éteindre et à conserver vos mégots jusqu'à la poubelle car au delà du désagrèment visuel et olfactif, ils sont aussi souvent à l'origine de feux.


 

 

A la plage aussi des gestes simples 

Ca y’est, les vacances arrivent à grandes enjambées. On touche presque du doigt la farniente et la détente, mais pas question de laisser à la maison notre attitude écocitoyenne ! Elle voyage avec nous, quelque soit la destination et comme 2/3 d’entres vous ont choisi de migrer vers le soleil et la mer, voici les ecogestes essentiels qu’il est nécessaire d’adopter.

 

Qui dit plage dit inévitablement monde. Entre les pique-niques à l’heure du déjeuner et la mauvaise conduite de certains -voire même beaucoup-, on se retrouve chaque année avec des plages et des côtes souillées par la pollution massive, une pollution 100% HUMAINE. L’état critique de l’environnement n’est pourtant pas un secret et préserver notre environnement résulte de l’application de quelques règles simples.

 

 

♦ La mer n’est pas une poubelle : sacs plastiques, bouteilles, pansements et autres déchets y sont pourtant jetés. Si vous partez en ballade en bateau par exemple, ne les balancer pas par-dessus bord, récupérez-les dans un sac, vous les jetterez à votre retour sur terre. Même attitude si vous êtes à pied.

 

♦ Le sac plastique : ennemi numéro 1 : le -malheureusement- classique sac plastique qui flotte sur l’eau est un danger que l’on sous évalue. Il pollue, il dégrade le paysage et il est source d’étouffement pour les tortues, les cétacés et autres espèces protégées qui le prennent pour une méduse. Pensez à ramasser ceux que vous trouvez.

 

♦ Les mégots de cigarettes : fumeurs, ne les jetez pas à la mer et ne les enfouissez pas dans le sable. Prévoyez un cendrier portatif que vous viderez dans une poubelle le moment venu.

 

♦ Pique-nique : après avoir pique-niquez sur la plage, rassemblez vos déchets, ne les laissez pas sur ou sous le sable. Récoltez-les dans des sacs plastiques et pensez au tri sélectif. Beaucoup de sites mettent à votre disposition des sacs Vacances Propres pour lutter contre la pollution. C’est tout au long de l’année qu’il faut agir.

 

♦ La pêche aux crustacés : je respecte les quantités autorisées afin de préserver l’écosystème marin.

 

♦ Les huiles solaires : préférez les laits solaires aux huiles. En effet, ces dernières forment une pellicule sur l’eau qui ralentit la photosynthèse, donc la vie végétale, contrairement aux laits qui se dissolvent dans l’eau.

 

♦ Les anti moustiques : utilisez des produits naturels comme de la citronnelle pour faire fuir les insectes plutôt que des produits toxiques, surtout en aérosols.

 

♦ L’écotourisme : Pensez à vous renseignez pour trouver des infrastructures touristiques qui tendent à minimiser leur impact sur l’environnement et qui contribuent à sa préservation sur le long terme (eau, nourriture, électricité par exemple).

 

 

N’hésitez pas à faire passer le message et à rappelez à l’ordre, gentiment, d’éventuels « contrevenants ». N’oubliez pas qu’informer, c’est déjà agir.

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27185064scan0002-jpg.jpg

 

 

 

 

 


 

                                                        

 

                                             

Date de dernière mise à jour : 20/05/2012

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.