bienvenue sur la tribu

au vilage sans prétention saint-circ la popie

Un des Plus Beaux Villages de France Ce village est en majeure partie classé monument historique. Il s'étend le long d'une rue principale qui est coupée de venelles pittoresques très fleuries, de carriérous ou d'escaliers reliant des maisons. Toutes les places sont merveilleuses. En dessous du Carol, on aperçoit le mirador de la maison du peintre Henri Martin, et une très belle maison à tour-pigeonnier du XIIIe siècle, l'auberge des mariniers. Du château de la Gardette, fait de deux corps de bâtiment flanqués d'une échauguette et réunis par une tour, on surplombe le Lot, dans de délicieux jardins. Du Sombral perché sur le rocher de Lapopie, on domine tout le village.

 

Au plein centre du Lot, Saint-Cirq-Lapopie est un village qui par sa beauté simple et authentique, a séduit beaucoup de rois du Moyen-âge, comme de nombreux écrivains aujourd'hui. "Saint-Cirq-Lapopie a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais", disait André Breton, qui en fit même le lieu de sa résidence secondaire. Le village, surplombant du haut de sa falaise les berges le Lot, fut un lieu de haute convoitise dans le passé. Il fut partagé au Moyen-âge entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, les Gourdon, les Cardaillac et les Castelnau. Une histoire chargée qui lui vaut aujourd'hui un véritable statut de plus beau village de France : ces ancêtres ont de ce fait laissé sur ces terres plusieurs châteaux resplendissants et maisons aux grandes tuiles brunes, qui font de ce village un lieu pittoresque et incontournable. Si le Fort reste plus imposant, les rues du village en contrebas ont également conservé le charme et le style de l'époque, avec des bâtisses aux façades en pans de bois. La Maison de la Fourdonne vous contera l'histoire chronologique du village, alors que vous serez toujours ébloui par les magnifiques paysages sauvages qui l'entoure.

petit repas bien mérité

 

 Le village de Saint-Cirq Lapopie, accroché sur une falaise surplombant les berges de près de 100 mètres constitue l'un des sites majeurs de la vallée du Lot. Chef-lieu de l'une des quatre vicomtés du Quercy, Saint-Cirq Lapopie fut partagé au Moyen âge entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, les Gourdon, les Cardaillac et les Castelnau. De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient le fort de Lapopie et dominaient le village. En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou en pans de bois datent pour la plupart du XIIIè au XVIè siècles. Etroites, elles sont caractérisées par leur toit de tuiles plates, à fortes pentes. Les maisons à pignon sur rue sont séparées par un entremis, espace étroit recevant les eaux pluviales et les eaux usées des latrines et des éviers. Les rues où s'ouvrent des arcades d'échoppes conservent le souvenir des activités artisanales qui firent la richesse de Saint-Cirq. Peaussiers de la rue de la Pélissaria, chaudronniers de la rue Peyrolerie et surtout tourneurs sur buis ou roubinetaïres dont les ateliers produisaient les moules à boutons, écuelles, gobelets et robinets de tonnellerie. Plus récemment, Saint-Cirq devint le lieu d'élection des peintres et écrivains : Henri Martin, peintre postimpressionniste y séjourna. André Breton, rejoint par les surréalistes, écrivit un jour "qu'il avait cessé de se désirer ailleurs". Au pied du rocher de Lapopie, moulins, barrages, ports, écluses et chemin de halage évoquent les périodes de gloire d'une activité batelière qui fut florissante.

chaussure-riante.jpg

Date de dernière mise à jour : 14/10/2013

  • 4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.