bienvenue sur la tribu

de corde sur ciel a puycelci

Située au carrefour de Quercy, du Rouergue et de l'Albigeois, Cordes-sur-Ciel ne manque pas d'impressionner par sa prestance et son allure. Dominant la vallée du Cérou, elle se dresse fièrement sur son piton rocheux qui donne l'impression de la porter au plus haut des cieux. lien ititéraire corde sur ciel plan

 

 

Un peu d'histoire : Erigée en 1222 par Raymond II, comte de Toulouse, pour guetter l'ennemi et résister aux troupes de Philippe Auguste, alors en croisade contre les Albigeois, Cordes fut un haut lieu du catharisme. Cette bastide de défense paya un lourd tribut à l'Inquisition, ce qui ne l'empêcha pas à la fin du XIIIème siècle de devenir un important centre de commerce. Ses ruelles étroites, ses murailles fortifiées et ses pittoresques échoppes sont le reflet de cette histoire mouvementée

La ville : En parcourant ses rues pavées, ses escaliers, ses passages voutés, vous découvrirez le charme de cette ville aux cent ogives. Elle réserve mille et une surprises. Par la porte en pierre de l'horloge, on accède par exemple à la Barabacane et sa tour. Il faut ensuite se diriger vers l'imposante porte du Planol afin de pouvoir pénétrer dans l'enceinte de la cité. Là, ses grandes maisons gothiques tout comme ses demeures plus modestes en torchis ou en brique révèlent le caractère pittoresque de cette ville. Sur la grande place de la Halle, on découvre le vieux puits médiéval. En prenant le chemin de ronde qui contourne l'enceinte de la ville, une vue panoramique sur la campagne environnante se laisse contempler. Cordes est aussi le refuge d'une cinquantaine d'artistes et d'artisans d'art dont il est possible de visiter les ateliers.

Cordes-sur-Ciel organise de nombreuses manifestations culturelles rendant hommage au prestigieux passé de ce village. En particulier, les fêtes médiévales du Grand Fauconnier qui se déroulent tous les ans le week-end du 14 juillet sont à ne pas manquer. Des personnages en costume parcourent à cheval les rues de la cité tandis que cracheurs de feu, montreurs d'ours, saltimbanques mettent la ville en effervescence. en route pour puycelci Le nom provient du celte « Celto Dun », Forteresse de bois; que les romains ont transformé en « Podium Celsium », terrain plat élevé. La ville est fondée au Xe siècle par les moines bénédictins de l'abbaye d'Aurillac, à proximité d'un ancien site Préhistorique. Lieu convoité, elle subit plusieurs sièges, en particulier par Simon de Montfort durant la Croisade des Albigeois (1211-1213). Le château fut démantelé à l'occasion du traité de Meaux en 1229. La ville fut aussi assiégée par les pastoureaux en 1320 et par les Anglais en 1386 (guerre de Cent Ans). Elle ne fut jamais prise de force. Le village était jusqu'en 1830 un lieu prospère avec presque 2000 habitants. La première guerre mondiale et l'exode rural entre les deux guerres l'ont rendu exsangue. Quasiment abandonné dans les années 1950 il fut restauré par des résidents secondaires qui le remirent en état.

 

 

chaussure-riante.jpg 

 

a voir aussi lieu dit abriols a coté de la comune de laroque superbe vue lien itinéraire abriols

 

Date de dernière mise à jour : 04/11/2014

  • 5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.