bienvenue sur la tribu

petite promenade en ariège

L'étang de Lers

possède la particularité de ne pas se déverser dans un cours d'eau dévalant directement jusqu'à l'océan. Néanmoins il possède tout de même un exutoire de surface (point où l'eau de l'étang se déverse dans une pente). L'eau qui s'échappe en aval de l'étang forme bien un petit cours d'eau mais celui-ci se perd rapidement à une centaine de mètres après l'exutoire, dans une cuvette. Le cas est donc un peu différent de l'étang Sourd (massif de Montcalm), qui lui, n'a pas d'exutoire en surface (en temps normal l'eau s'en échappe donc par un exutoire situé au fond de l'étang, comme dans une baignoire)

Ers (ou Hers) vient vraisemblablement de l'ancien occitan ers ou erz, participe passé du verbe erzer qui signifie ériger, redresser, lui-même issu du latin vulgaire ergere. Il pourrait donc se traduire par pentu ou escarpé.

Dsc 289

 

CONTRE JOUR

Dsc 287

 

Dsc 246

 

Dsc 280

 

Dsc 272

 

Dsc 284

 

Dsc 294

 

Dsc 250

 

Dsc 271

 

Dsc 267

LEGENDE

Il y a très longtemps, deux villages, Ginabat et Montoulieu, près de Foix dans l'Ariège, se trouvait bien isolés car, dans ces montagnes des abords des Pyrénées,LE PONT DU DIABLE (FOIX) traverser la rivière est difficile et dangereux à cause de ses gouffres et ses tourbillons. Donc, aller se ravitailler ou commercer aux foires de Foix et des environs, demandait de longues heures de marche périlleuses à travers la forêt.

Un jour, un habitant, ne sachant plus que faire pour remédier à cette situation, appela le Diable. Il lui demanda de construire un pont, car tous les habitants, démunis, ne pouvaient le faire par eux même. Le Diable accepta mais, bien sûr, demanda à être payé, en retour. "Je construirai un pont mais en échange je veux l'âme du premier qui le traversera". Le marché fut conclu.

En une nuit, le Diable construisit le pont et au matin attendit. Mais les habitants des deux villages, connaissant le pacte, ne se risquait à traverser, quand celui qui avait négocié avec le malin arriva et à la surprise de tout le monde fit traverser un chat.

Le Diable, fou de rage d'avoir été ainsi berné, s'agita tant et tant qu'il tomba dans la rivière et disparut. Les curés des villages eurent vite fait de bénir le pont et chacun put alors traverser à sa guise.

"Tel est pris qui croyait prendre."

REALITE

Pendant très longtemps, les origines de ce pont sont tombées dans l'oubli, au point que la légende a pris le dessus. La signalisation routière mentionnait « Pont du Diable, xiiie siècle ». Le pont était décrit comme un ouvrage fortifié médiéval, mais il ne figurait sur aucune carte ancienne, ni celle de Cassini, ni les cartes d’état-major du xixe siècle. Il ne se situe sur aucun chemin d'importance. Les ruines de la bâtisse sur l'un de ses côtés étaient généralement présentées comme restes d’ouvrages défensifs, en corps de garde, etc. Le pont est soutenu par quatre arches, deux bien visibles sur le cours de l'Ariège, et deux autres comprises dans la bâtisse accolée.

En réalité, le pont a été construit en 1836 par un entrepreneur local, Adolphe Garrigou, pour son beau-frère, le polytechnicien Léo Lamarque (30 août 1808-Alger, 29 juillet 1849). Lamarque avait travaillé avec Jean-Victor Poncelet, le « pape de l’hydraulique », et il expérimenta en ce lieu une roue hydraulique de son invention : une roue fixée à l’extrémité d’un long axe, qui plongeait directement dans le tourbillon de la rivière entre les deux arches principales du pont ; ce qui explique l’absence de canal d’amenée et des installations traditionnelles d’un moulin.

Img 4036

 

Img 4051

 

Img 4046

 

Dsc 330

 

Dsc 325

 

LES HAUTES FALAISES DU QUIÉ SINSAT Réglementation particulière

 

PROTECTION DES RAPACES: un arrêté préfectoral de biotope interdit l'escalade du 1er février au 30 juin pour cause de nidification des rapaces dans le secteur du "Toit". ariege.gouv.fr/content/download/7342/46

Nouvelle zone de protection pour la nidification du Gypaète, veuillez vous abstenir de grimper sur le secteur de la Poire ( de la voie L'Eperon Sud Ouest à Bouquet Garnis) et sur le secteur Mirouge (de la voie Microcosmos à la voie Isabelle).


Du respect de cette réglementation dépend l'avenir de l'escalade sur le Quié. En cas de changement des dates ou secteurs, veuillez consulter le panneau d'affichage se trouvant sur le parking ou le site internet du Comité Ariége: http://www.escalade-ariege.com
Mise en place de Natura 2000.

Dsc 320

 

Dsc 311

 

Dsc 318

 

Dsc 323

 

chaussure-riante.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 04/11/2015

  • 1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.